•  
  •  
la cigarette électronique explication

Voila une preuve de l'usage du propyléne glycol

1 août 2008
.Ceci est un passage d'une étude très sérieuse dans un centre d'aérosolthérapie( thérapie usant de la nébulisation qui consiste à faire inhaler des substances pour guérir certaines affections )

Par soucis de ne pas voir mes informations se répandre dans tous les sites et préserver mes informations, je donnerai l'origine de mes sources uniquement sur demande.
Voici ce passage très précieux !

Ce qui suit est un traitement de routine, prescrit dans le cas de laryngo épiglottite chez l'enfant, une maladie particulièrement grave .

. Associations
Nous utilisons de routine à chaque traitement d'aérosoltérapie une association
d'agents broncho-dilatateurs et d'agents décongestifs. Vous avez :
1. Le composé aérolone qui associe le cyclopentamine a 0.5 pour cent, l'isoprotérénol
à 0.25 pour cent et la procaine dans une solution contenant 80 pour
cent de propylene glycol
et 20 pour cent d'eau. C'est un excellent produit
sympathicomimètique ayant une action bronchodilatatrice et décongestive. Administré
avec un générateur de très fines gouttelettes, il est très efficace et donne
peu de réactions adverses.

Nous pouvons utiliser soit le propyléne glycol, soit la glycérine végétale

REFERENCES
1. HAMELIN, PAUL. Conception d'un centre de thérapie inhalatoire. Mauricien Médical.
Vol. V, no 2
30 nov. 2008
Interprétation de la fiche toxicologique INRS
10 mars 2013
Etude et réévaluation du Propylène Glycol

Réponse aux détracteurs de «  la cigarette électronique »

30 nov. 2008
Tout ce qui se dit en dehors des corps scientifiques n'a aucune valeur.
Voici la véritable composition du propylène glycol et un peu de lecture pour vous éclairer:
ÉTUDE SUR LE PROPYLÈNE DE GLYCOL
Voici l'extrait de la fiche toxicologique N°226

Il est consacré exclusivement au propylène glycol et établie par les
services techniques et médicaux de l'INRS.
inrs.fr/fichetox/ft226.htm
En toxicité expérimentale, le propylène glycol ne se révèle toxique qu'à
dose très élevée. Chez l'homme, il est réputé peu toxique Les effets observés font suite à son emploi dans des médicaments, des aliments, des produits cosmétiques et ne proviennent pas d'expositions professionnelles.
L'ingestion par des volontaires d'une forte dose de propylène glycol n'a pas mis en évidence d'effet métabolique ou biologique patent, en dehors d'un effet sédatif isolé. L'inhalation pendant une heure d'un aérosol
contenant 10 % de propylène glycol ne provoque aucun effet sur les sujets exposés.

Par exemple les vétérinaires utilisent le propylène glycol comme précurseur du glucose dans le traitement et la prévention de la toxémie de gestation chez les ruminant(tes), surtout la brebis, un peu moins la vache et la chèvre,aucun cas de pathologie liée à cet emploi n'a été signalé chez les femelles traitées ni chez leurs petits, il n'est en aucun cas équivalent au glucose.
Il s'avère que l'éthylène glycol lui, est dangereux car c'est un solvant.
A forte dose il est dangereux non pour les femmes enceintes, mais pour le foetus en raison de son poids.

Les 4000 substances chimiques qui composent un clope ne font pas peur aux fumeurs...
Le propylène glycol s'avère non toxique, je vous laisse vous faire votre
propre opinion.

Regardons la toxicité des produits suivants qui composent une vraie cigarette .

30 nov. 2008
* Un liquide inflammable, hautement toxique et irritant : l'acétaldéhyde
* Un solvant utilisé dans la fabrication des plastiques, du caoutchouc,
de l'acrylique et d'insecticides : l'acétonitrile
* Un composant utilisé dans la fabrication de tissus et du cuir :
l'acide formique
* Un liquide toxique aux vapeurs irritantes et cancérigènes :
l'acroléine
* Un composé alcalin utilisé dans la fabrication d'explosifs, de
fertilisants et de désinfectants : l'ammoniac
* Un gaz toxique utilisé dans la production du caoutchouc et des
solvants à peinture : le chlorure de méthyle
* Un poison utilisé pour exécuter les condamnés à mort : le cyanure
d'hydrogène
* Un gaz irritant utilisé comme désinfectant et cancérigène reconnu : le
formaldéhyde (Formol)
* Un alcool toxique utilisé dans la fabrication d'antigel, de
carburants, de résines et de drogues : le méthanol
* Un asphyxiant qui réduit l'oxygénation des tissus organiques :
le monoxyde de carbone
* Un groupe de gaz irritants et parfois toxiques qui, combinés aux
hydrocarbures, produisent le "smog" : l'oxyde nitreux
*n Ucomposé acide extrêmement toxique : le phénol
* Un liquide utilisé comme désinfectant : le propionaldéhyde
* Un liquide inflammable utilisé dans les bactéricides et insecticides :
la pyridine
* Un gaz toxique produit naturellement par la matière en décomposition :
le sulfite d'hydrogène

Il en reste encore environ 3985 dont environ 50 sont classés cancérigénes par l'INRS

CONCLUSION

La cigarette électronique ne peut pas être considérée comme dangereuse pour la santé, et après une telle lecture, vous ne regardez pas votre clope
autrement?